15 août 2011

La première balle (1)

          J’entrais dans la salle et m’installais. Je savais que ce serait aujourd’hui : le jour fatidique. Il rendrait les copies. J’étais tel le fidèle attendant la bonne parole. Les sectes sont de plus en plus difficiles à cerner de nos jours.           L’homme semblait souffrir en parlant de la partie grammaire du devoir. Nous avions des lacunes ; mais il fallait nous comprendre. Nous n’avions pas fait d’exercices de grammaire pure depuis un bout de temps. J’eus soudain peur. Je... [Lire la suite]
Posté par anaischartier à 14:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 juin 2011

Incipit

        L’IMMEUBLE était vieux.  Entassés sur les étagères des bibliothèques, d’antiques livres sentaient le moisi. Des bibelots hétéroclites, d’un âge plus ou moins avancé, complétaient le décor et les souvenirs des rares visiteurs, plus encore que ceux de l’habitante, qui ne les voyait plus. Elle n’avait plus besoin de les voir, ces objets ; ses souvenirs, elle les vivait, dans cet appartement qui sentait le renfermé. Sur les murs recouverts de papier fané, des médaillons, des portraits aux tons plutôt... [Lire la suite]
Posté par anaischartier à 18:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 janvier 2011

Remous intérieurs

Devant moi, elle se dresse, fière, blanche, trempée. Ses yeux me fixent. Je suis troublé. Je le suis toujours. Je lève mon regard vers cette apparition dégoulinante, d’un air nonchalant, comme si je ne l’avais pas entendue courir depuis le bas de la rue, comme si je m’en foutais, comme si elle n’intervenait pas dans mes pensées.Mais elle intervient ; depuis deux mois, je ne pense qu’à elle, à lui aussi, et j’aimerais les étrangler de mes mains tous les deux. Lui surtout. Mais je ne m’en fous pas ; mon cœur s’emballe, de colère et... [Lire la suite]
Posté par anaischartier à 22:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 janvier 2011

Avancée des travaux

j'ai la fierté de vous annoncer que j'ai atteint les 80 pages!Je tenais également a remercier les personnes qui passent sur ce blog, et particulièrement celles qui laissent des commentaires! tout est pris en compte, les positifs comme les négatifs. Merci de jouer le jeu!Littérairement votre,AC ps : vous pouvez aller jeter un oeil ici :     http://www.youtube.com/watch?v=3uns_cTgOU8
Posté par anaischartier à 15:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 janvier 2011

Où Anaïs a compris quelque chose

J'ai compris ce qui n'allait pas. J'ai compris pourquoi, si je m'entêtais, je ne serai pas éditée de sitôt. L'évidence m'a frappée de plein fouet alors que j'étais dans le bus. Le soleil illuminait ma face, m'éblouissait. Puis, j'eus la révélation. Nombreux (!) sont ceux qui aiment mes écrits. J'en suis flattée ; mais je sais que je ne suis pas la seule à "bien écrire". Que recherche un éditeur? Il ne recherche pas quelqu'un qui "écrit bien" ; les gens qui "écrivent bien" lui envoient, par dizaine,... [Lire la suite]
Posté par anaischartier à 14:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 janvier 2011

[citation] Amélie Nothomb, "Hygiène de l'assassin"

"Non, monsieur, les écrivains sont obsènes ; s'ils ne l'étaient pas, ils seriant comptables, conducteurs de train, téléphonistes, ils seraient respectables."
Posté par anaischartier à 00:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 janvier 2011

[citation] Hugo, "Les Misérables"

"Son instinct n'hésita point. Il rapprocha certaines circonstances, certaines dates, certaines rougeurs de Cosette, et il se dit : c'est lui. La divination du désespoir est une sorte d'arc mystérieux qui ne manque jamais son coup. Dès sa première conjecture, il atteignit Marius. Il ne savait pas le nom, mais il trouva tout de suite l'homme. Il apperçut distinctement, au fond de l'implacable évocation du souvenir, le rôdeur inconnu du Luxembourg, ce misérable chercheur d'amourettes, ce fénéant de roamnce, cet imbécile, ce lâche,... [Lire la suite]
Posté par anaischartier à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 janvier 2011

[citation] Hugo, "Les Misérables"

"Il est certain qu'en ce moment, dans l'esprit de Marius, aucun abus de pouvoir, aucune abomination des tyrans les plus prodigieux, aucune action de Busiris, de Tibère ou de Henry VIII n'égalait en férocité celle-ci : M. Fauchelevent emmenant sa fille en Angleterre parce qu'il a des affaires."
Posté par anaischartier à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 janvier 2011

[citation] Hugo, "Les Misérables"

"Il y avait entre le goût de toilette qui était venu à Cosette et l'habitude d'habits neufs qui était poussée à cet inconnu un parallélisme importun à Jean Valjean."
Posté par anaischartier à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 janvier 2011

[citation] Hugo, "Les Misérables"

"La déroute desespérée traversa Genappe, traversa les Quatre-Bras, traversa Gosselies, traversa Frasnes, traversa Charleroi, traversa Thuin, et ne s'arrêta qu'à la frontière."
Posté par anaischartier à 00:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,